La Fédération et les Écoles

Bien plus anciennes que la Fédération du Grand Orient, les Écoles de Magie ont pour ainsi dire bâti cette dernière sur les cendres de la monarchie. Elles forment l’élite de la Fédération : les mages, des individus respectés et admirés pour leurs prouesses dans cette science si prestigieuse qu’est la magie planaire. Les Écoles disposent d’établissements de recherche et d’enseignement dans tous les États de la Fédération, autant dire sur tout le continent.

Aide-toi toi-même

Il va sans dire que sous couvert de vouloir mettre fin à un régime despotique, rendre sa liberté au peuple et tout ces trucs de révolutionnaires, les Écoles de magie planaire pensaient aussi à leurs intérêts lorsqu’elles ont allumé le gros pétard sous le siège du roi.

Au jour présent, la Fédération compte 9 États, et chacun est dirigé par un conseil exécutif élu par « suffrage universel ». Sauf que pour avoir une carte d’électeur, il faut présenter un diplôme de magie planaire. Autant dire que si vous démarrez une campagne par « plus de sous pour le peuple, moins pour les Écoles », ça va pas marcher fort.

Les neuf États de la Fédération, et sa capitale, Turquoise

Les neuf États de la Fédération, et sa capitale, Turquoise

Le Pentacle : la plus haute instance gouvernementale

Issus chacun de l’une des cinq Écoles, les membres du Pentacle sont sélectionnés par des épreuves aussi dangereuses que populaires visant à tester non seulement leur maîtrise de la magie planaire mais aussi leurs compétences politiques. Ils sont renouvelés tous les cinq ans en décalé.

Le Pentacle prend toutes les décisions d’échelle fédérale (il ne s’occupe pas des problèmes internes à chaque État, sauf s’ils peuvent se répandre à d’autres), et forment une avant-garde diplomatique de poids pour traiter avec l’extérieur et les organismes d’importance (comme les Ordres). Chaque membre dirige plusieurs conseils, relativement à ses compétences (son École d’origine). Exceptionnellement, ils partent seuls ou en petit groupe sur le terrain régler des problèmes urgents ou (pour les plus populaires) prendre un bain de foule.

Devenir Mage

La formation dispensée par les Écoles de Magie s’étale sur cinq années. Ce n’est qu’à partir de la troisième année que les élèves pratiquent effectivement la Magie, mettant à profit les connaissances théoriques qui leur ont été enseignées pendant les deux premières. Au terme de ses études, un mage doit effectuer un stage auprès d’un mentor ou d’un organisme reconnu, avant de pouvoir prétendre à exercer un métier prestigieux et bien rémunéré.

En effet, la grande force des mages, cause de tous leurs soucis, est leur capacité supérieure à assumer des postes à responsabilité (et peu importe le domaine professionnel, pourvu qu’on puisse attribuer un maximum de responsabilités au mage). Cet effet « aimants à responsabilités » est présent jusqu’au niveau juridique dans la Fédération. Spécialisé dans la résolution de problèmes scientifiques, un jeune mage peut rapidement se faire un claquage du cerveau sur des prises de décision. Au programme, jeunes arrogants, vieux caractériels, célébrités, autistes et autres illuminés en tous genres.

Choisir sa voie

Télékinésie

L’observation de la nature montre que le monde est toujours en Mouvement. Sans ce dernier, aucune vie n’est possible. Les mages kinésistes étudient le monde à travers ses mouvements. Ils n’isolent aucun événement, mais analysent la chaîne de conséquences engendrées. Pour construire, il faut faire bouger. Ils aspirent à rendre le monde plus moderne. Leurs métiers favoris sont la poste, les transports personnels, la police, les services publics…

Destruction

L’Énergie est source de tout. Au plus profond de la matière et de l’éther, l’énergie est créée par destruction mutuelle. Les mages dirimants appliquent ce principe à toutes les échelles. Ils détruisent pour provoquer une création d’énergie, par le principe d’action-réaction. Il faut accepter de perdre pour gagner. Ils aspirent à rendre le monde plus fort et plus résistant, en éliminant ses faiblesses. Leurs métiers favoris sont la défense, l’urbanisme, l’aménagement des territoires, l’armement…

Altération

Le Changement est la forme généralisée de la vie. Rien n’est inerte, tout change à se façon. Comprendre une chose c’est comprendre comment elle se transforme. Pour les mages métamorphes, le monde ne montre jamais que son état actuel. Il faut voir au delà de ce qui est, ce qui pourrait être. Ils aspirent à rendre le monde plus adaptable en lui apprenant à ne pas craindre le changement. Leurs métiers favoris sont l’ingénierie des matériaux, la construction, la parachimie, la parapharmacie…

Médecine

La Médecine étudie les mécanismes du Vivant. De l’ensemble du monde vivant émerge la notion d’un équilibre sans cesse remis en cause. Pour les mages organiques, contrôler le vivant, dans un sens ou l’autre, permet d’affecter l’équilibre. Vie et mort sont deux facettes de la même pièce. Ils aspirent à rendre le monde plus stable en manipulant le vivant. Leurs métiers favoris sont la pharmaceutique, la santé, l’agronomie…

Illusion

L’Esprit dirige le corps, reliant ses éléments pour former un tout. Et il est conditionné par les sens. Les mages esthétiques savent que le monde n’est perçu que par les sens. Rien n’est vrai ou faux, tout est question de point de vue. Ils aspirent à rendre le monde plus ouvert, plus connecté, en modifiant les esprits. Leurs métiers favoris sont le renseignement, les divertissements, la santé, la diplomatie…

Cet article a été publié dans civilisations, magie, Orientaux. Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

4 Commentaires

  1. Publié le 29 avril 2013 à 19:32 | Permalien

    Au niveau de l’enseignement, est-ce qu’il y a un tronc commun aux cinq Écoles ?
    Question liée : si un étudiant s’aperçoit que l’École qu’il a choisi ne lui correspond pas, est-ce qu’il peut changer en cours de route et est-ce qu’il y a des équivalences ?

    • Publié le 30 avril 2013 à 09:45 | Permalien

      Non, non et non. Les enseignements y sont trop différents. La sélection est rude à l’entrée, et si le profil du candidat indique clairement qu’il ferait mieux d’aller voir ailleurs, on le lui dit tout de suite.

  2. Publié le 30 avril 2013 à 10:19 | Permalien

    Est-ce que les Écoles sont toutes présentes sur tout le territoire de la Fédération ou bien y a-t-il certaines régions qui sont réservées à une ou plusieurs d’entre elles ?

  3. Publié le 3 mai 2013 à 11:02 | Permalien

    Il n’y a pas de région strictement réservée à telle école. Cependant, l’histoire aura sans doute fait que chaque école à ses régions “favorites”. Dans les grands centres urbains, on doit pouvoir trouver au moins 4 des cinq écoles représentées. Quand on s’en éloigne, le choix diminue.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*