Les Ordres (2)

Suite au schisme de l’Ordre originel, chaque courant suffisamment important s’est propagé dans sa propre direction. Bien que rivaux dans un certain sens, les sept Ordres reconnus aujourd’hui poursuivent le même but : inculquer aux masses les enseignements du Prime Ollihbaï. Théoriquement, seul l’enseignement de leur Régent, compilé dans l’Appendice venant augmenter le recueil de Ghalérace, les distingue au travers des moyens mis en place par chacun pour propager la divine parole.


En voici une courte présentation, assortie pour chaque Ordre de l’insigne arboré par icelui :

Ordre de la Chère

Chère

Régent : Hazzad, le Bon Vivant
Appendice : Les Plaisirs de la Chère

Fidèles à la tutelle d’Hazzad, dieu de la Nourriture et des Réjouissances, les clercs Chérubins pensent que rien ne se propage plus facilement chez les espèces intelligentes que ce que l’on fait passer par une grande fête, un repas de gourmet ou une nuit d’amour.

Ordre de l’Hégémonie

Hégémonie

Régent : Upyal, le Haut Stratège
Appendice : Les Printemps et les Automnes

Upyal, le Géniteur de la Guerre, a enseigné à ses ouailles que la bonne parole ne peut être enseignée efficacement qu’en terrain conquis. Leur maître-mot : pacifier par la puissance, reconstruire pour instruire.

 

Ordre de la Hiérarchie

HiérarchieRégent : Shakchoz, le Prince Hiérarque
Appendice : La Hiérarchie dans le Froc

Leur Géniteur tutélaire étant en charge du passage des vivants dans le monde des morts, il est inutile d’expliquer pourquoi les Hiérarques ont le sentiment qu’une bonne organisation est la clef de tout. Ils assurent protection de ceux qui acceptent de se mettre sous leurs ordres, tout en n’oubliant pas au passage de leur enseigner le message des Géniteurs.

Ordre de la Recherche

RechercheRégent : Glarkduk, l’Alchercheur
Appendice : Le Temps Gagné

Les clercs de la Recherche n’ont de cesse d’étudier les merveilles mises en ce monde par les Géniteurs. Quoi de mieux pour enseigner la parole des dieux que de faire découvrir leurs créations ? L’éducation est une condition nécessaire à la compréhension du message de l’Ollihbaï. Qu’à cela ne tienne, éduquons donc.

Ordre du Talion

TalionRégent : Ayamzeulo, le Maître du Talion
Appendice : Œil pour œil

Comment la population pourrait-elle accorder crédit aux recommandations des Géniteurs si les méchants triomphent et que les injustices restent impunies ? Pas de problème, le Talion s’en charge. Garantir l’égalité de traitement et la justesse de la sanction, qu’elle soit peine ou récompense, est un prérequis à l’évangélisation.

Ordre de la Thésaurisation

ThésaurisationRégent : Keulscrouj, le Troque-Mitaine
Appendice : Les Neutres Préférables

Avoir de l’argent n’est pas un but pour les clercs de la Thésaurisation, mais un moyen très efficace. Comme le leur a enseigné le dieu du Commerce et de l’Économie, tout est plus facile avec que sans, et la diffusion de la bonne parole n’échappe pas à la règle.

Ordre de la Tolérance

Tolérance
Régent : Aïmiour, la Dame de Cœur
Appendice : Le Remède à la Discorde

Suivant l’enseignement de la déesse du Pardon et de l’Union, les clercs Tolérants croient que l’essentiel du message de l’Ollihbaï tient en la miséricorde dont il faut faire preuve quotidiennement, et savent que le pardon accordé au fauteur repentant peut ramener celui-ci dans le giron de l’Ordre dans un élan de reconnaissance.

Cet article a été publié dans religion. Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

7 Commentaires

  1. Publié le 30 mars 2013 à 15:09 | Permalien

    Sympa !
    Deux questions :
    – est-ce que les Géniteurs donnent des pouvoirs spéciaux aux membres de leur clergé ?
    – y a-t-il des alliances permanentes entre certains Ordres ?

    • Publié le 2 avril 2013 à 01:05 | Permalien

      Alors disons que… Il n’y a pas de méga-pouvoir en tant que tel, dont le Géniteur tutélaire offre l’usufruit à son Ordre correspondant.

      Les Ordres diffèrent principalement par leur culture, et donc les moyens utilisés (ainsi que les limites non superposables de la géométrie variable de leurs éthiques). Parce que tel Ordre s’est dévoué aux Géniteurs en suivant telle voie, les clercs qui le composent seront plus versés dans tel domaine. Un exemple tout bête : les clercs de la Recherche seront plus à même de maîtriser un peu de magie alors que ceux de l’Hégémonie n’hésiteront pas à prendre les armes. Comme cela sera expliqué dans un autre billet, le fait de se dévouer à un Ordre n’est pas un métier à part entière ; pour autant, le métier qu’on y exerce est influencé par la philosophie de l’Ordre (d’où des capacités spécifiques pour chacun).

      Pour les alliances permanentes, oui et non. Il en existe, mais localement, dans tel ou tel patelin. Donc pas d’alliance globale. Et concernant plus précisément le “permanentes”, les alliances en question le sont tant qu’il n’en a pas été décidé autrement. En gros, la règle c’est : pas de règle. Chaque situation, chaque lieu, voit fleurir des alliances ad hoc, qui peuvent ou pas être pérennisées (notamment en fonction des convergences ou conflits d’intérêt à court terme).

  2. Publié le 6 avril 2013 à 14:41 | Permalien

    Est-ce que les différents Ordres ont des lieux saints ? Des reliques sacrées ?

    • Publié le 7 avril 2013 à 22:18 | Permalien

      Yep. Enfin, manque de pot, le gros de l’Histoire s’est passé sur un bateau, donc comme lieu de pèlerinage c’est moyen. Mais les rédacteurs des bouquins, qui se trouvaient sur place, qui ont fondé les Ordres (et qui ont également eu le bon goût de ne pas disparaître en mer sans laisser de trace) ont été vénérés par leurs ouailles, et par les descendants d’icelles. Du coup, tout ce qu’il peut rester de ces “saints” est susceptible de vénération, qu’il s’agisse de leurs possessions d’alors ou de leur habitation. En plus des lieux saints en question, il existe bien sûr des lieux de culte répartis sur tout le territoire d’influence desdits Ordres.

  3. Bonta-kun
    Publié le 15 avril 2013 à 15:59 | Permalien

    Quelle importance ont les ordres? Sont-ils de réelles entités politiques capables d’influencer des gouvernements entiers? comment sont-ils vus par le pequin moyen dans sa campagne? craints, respectés?

    En gros, y-a-t-il un religieux qui souffle ses conseils derrière l’oreille de chaque personne plus ou moins importante de ce monde?

    Bonta-kun

    • Publié le 18 avril 2013 à 23:08 | Permalien

      Ils ont beaucoup de poids, surtout depuis certains évènements récents dont on parlera quand on en parlera. Le petit peuple les respecte de manière générale, mais certains ordres sont mieux vus que d’autres aux yeux de certaines classes sociales / cultures.

      Les religieux sont eux-mêmes des personnes importantes, et les non-croyants n’aiment pas qu’une voix divine leur souffle dans l’oreille.

      Je réponds un peu par énigmes, parce que tout ça, ça viendra, patience.

  4. Publié le 1 octobre 2016 à 12:42 | Permalien

    Hmm… C’est vieux, tout ça, et genré, qui plus est. Qui plus est, quasiment que des hommes dans les dieux tutélaires. Va falloir dépoussiérer tout ça !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*